Le blog

le blog

Soins palliatifs

3 Déc, 2020 | Soins palliatifs

Le placement en soins palliatifs d’un patient atteint d’une maladie dégénérative ou d’une personne âgée est une épreuve difficile, tant pour la personne en fin de vie que pour son entourage.

Que ressent une personne en fin de vie ?

La personne en fin de vie est souvent consciente de sa situation. Elle voit son état de santé se dégrader de jour en jour, peut subir l’apparition de douleurs difficiles à soulager, et doit souvent faire face à la perte de son autonomie et de sa dignité. La personne mourante a souvent peur de la mort et ressent parfois beaucoup de tristesse, des regrets ou une grande solitude. Si certains patients voient en leur fin de vie une forme de soulagement après avoir parfois passé des années à se battre contre la maladie, d’autres peuvent être terrifiés par l’évolution à venir de leur état de santé et leur décès imminent.

Sophrologie en fin de vie : un soutien pour le personnel soignant

De plus en plus d’hôpitaux et de cliniques privées font appel à l’aide d’un ou d’une sophrologue, qui représente une aide de choix pour le personnel soignant. Les séances permettent au patient de mieux gérer ses douleurs, de lui apporter du réconfort ainsi qu’un sentiment d’apaisement et de sérénité. Pour le personnel médical en gériatrie ou en soins palliatifs, l’action du sophrologue permet d’améliorer considérablement la qualité de vie et la prise en charge globale du patient. Enfin, le sophrologue apporte également un soutien direct aux médecins, infirmières et aide-soignantes, qui peuvent eux-aussi avoir du mal à vivre les limites de leur travail.